Oeuvres poétiques – Des Ardennes au désert

Détails du livre

  • Date de parution13 Avril 2010
  • Classiques - Classiques
  • 448 pages
  • Format : Poche broché
  • 9782266206884

Oeuvres poétiques – Des Ardennes au désert

Arthur RIMBAUD

4,70 €

Édition présentée et commentée par Pascaline Mourier-Casile,

professeur de littérature française à l’université de Poitiers.

À 19 ans, l’adolescent prodige des « Voyelles » et du « Bateau ivre » semble renier la saison infernale vécue avec Verlaine et son attrait pour la révolte, le vice et le crime.

L’année suivante, en 1874, après « Le temps des assassins » vient celui des Illuminations. Rimbaud le Voyant succède au voyou « aux semelles de vent ». Dans une alchimie explosive, le voleur de feu réinvente le langage et crée la poésie moderne. Il plonge dans les profondeurs de l’inconscient et de l’inconnaissable, il prépare le surréalisme, il voit les villes futures. Il parle par énigmes, comme les ivrognes et les fous. « J’ai seul la clef de cette parade sauvage. » Après plus d’un siècle et demi, les visions de cet ange déchu hantent toujours nos imaginations.

Lire avec le texte intégral et la préface
Comprendre avec Les clés de l’oeuvre
18 pages pour aller àl’essentiel
72 pages pour approfondir

BIOGRAPHIE DE Arthur RIMBAUD

Arthur Rimbaud est né à Charleville en 1854. Élève brillant – il se distingue dans les compositions en vers latins – il est encouragé dans ses premiers essais poétiques par son professeur de rhétorique. Son caractère emporté supporte mal les contraintes familiales et provinciales : après plusieurs fugues, le petit prodige, remarqué pour son Bateau ivre, « débarque » à Paris, à l’invitation de Verlaine (1871). Leur liaison tumultueuse tourne au drame : blessé par son « ami » qu’il voulait quitter, il éprouve la douleur d’un rêve brisé dont Une saison en enfer (1873) porte le bouleversant témoignage. Il vagabonde en solitaire et rédige plusieurs poèmes en prose (Illuminations, 1874-1876), puis il s’embarque pour Aden (1880). Pendant dix ans, il erre encore dans le désert, d’Éthiopie en Égypte, ayant complètement cessé d’écrire et se livrant à toutes sortes de trafics. Rapatrié en France pour se faire soigner d’une tumeur au genou, il est amputé d’une jambe à Marseille où il meurt peu après, en 1891.

Tous les livres de Arthur RIMBAUD