Le Papalagui

Détails du livre

  • Date de parution17 Juin 2004
  • Littérature - Best
  • Traduit par : Dominique ROUDIERE
  • 160 pages
  • 9782266130325

Le Papalagui

Les étonnants propos de Touiavii, chef de tribu, sur les hommes blancs

Erich SCHEURMANN

5,95 €

Touiavii, le chef de la tribu de Tiavéa, a observé de près cet être étrange qu’est le Papalagui :
– le Papalagui étouffe son corps avec des peaux lourdes et serrées qui le privent de soleil ;
– le Papalagui vit dans des coffres de pierre empilés, séparés par des fentes bruyantes et grises ;
– le Papalagui est obsédé par le métal rond et le papier lourd qui régissent toute sa vie ;
– le Papalagui a inventé un objet qui compte le temps ; depuis il court sans cesse derrière…
Le sage Touiavii, qui vit dans les îles Samoa, aimerait bien que son peuple ne devienne pas comme le Papalagui, ce curieux homme blanc qui vit en Europe.

« Un best-seller mondial et vivifiant. » Psychologies

CITATION(S) DE PRESSE

« Un best-seller mondial et vivifiant. » Psychologies

PRESSE

BIOGRAPHIE DE Erich SCHEURMANN

Né le 24 novembre 1878 à Hambourg, Erich Scheurmann a été à la fois peintre, écrivain et conteur. En 1903, il part s’installer sur les bords du Bodensee, où il fait la rencontre de Hermann Hesse. Peu de temps avant le début de la Première Guerre mondiale, il se rend à Samoa. Profondément imprégné de la civilisation polynésienne, nous lui devons de nombreuses photographies de l’île. Au printemps de 1915, il gagne les États-Unis, et rejoint l’Allemagne avant la fin de la guerre. Son livre Le Papalagui est paru en 1920 en Allemagne, mais il aura fallu attendre le début des années 80 pour qu’il paraisse en français. Aujourd’hui, il est traduit en une quinzaine de langues et vendu à des millions d’exemplaires.

Erich Scheurmann est décédé le 4 mai 1957 à Armsfeld.