Pourquoi le Moyen-Orient doit faire sa révolution sexuelle

Détails du livre

  • Date de parution21 Septembre 2017
  • Littérature - Non-Fiction
  • Traduit par : Alison JACQUET-ROBERT, Carla LAVASTE
  • 256 pages
  • 9782266266345

Pourquoi le Moyen-Orient doit faire sa révolution sexuelle

Mona ELTAHAWY

7,40 €

« Nous, les femmes arabes, vivons dans une culture qui nous est fondamentalement hostile. »
Face à ce constat, la journaliste égyptienne Mona Eltahawy, elle-même emprisonnée, battue, sexuellement agressée sur la place Tahrir en 2011, a décidé de prendre la parole.
Dire la difficulté de vivre dans une société patriarcale qui diabolise la femme.
Dire la situation de ces femmes forcées de porter le hijab ou le niqab, battues, violées, mutilées.
Parler pour libérer la parole féminine. Car comme nous le rappelle Mona Eltahawy :
« L’acte le plus subversif qu’une femme puisse commettre est de parler de sa vie comme si elle importait réellement. »

« Un livre coup de poing en faveur de la femme musulmane. »Le Point

CITATION(S) DE PRESSE

« Un livre coup de poing en faveur de la femme musulmane. Mona Eltahawy signe une attaque virulente contre la misogynie d’un monde arabe qui se radicalise, et alerte les consciences sur la fragilité, voire le drame, de la condition féminine face à la montée de l’intolérance. »Le Point
« Mona Eltahawy ne craint personne. Elle parle, elle crie, elle écrit. Sur elle, comme sur des milliers de manifestantes et de passantes, s’est acharnée la violence affamée des policiers, des militaires, des civils. Bref, Mona Eltahawy est une femme en terre islamique et il faut lire d’urgence son témoignage. »Marianne, Martine Gozlan
« Femme de gauche dans un océan de conservatisme religieux, Mona Eltahawy est, surtout, une femme libérale face à l’ordre patriarcal implacable des sociétés musulmanes. Elle dénonce le machisme dans une société égyptienne où de telles imprécations se payent de sa vie. »Le Figaro, Charles Jaigu
« Mélange de cri d’alarme et de confessions intimes sur la situation des femmes dans le monde arabe, Mona règle ses comptes. Avec audace et sans détour. »Ouest France, Philippe Lemoine