Fanshen

Détails du livre

  • Date de parution09 Novembre 2000
  • Terre Humaine Poche
  • Traduit par : J.-R. MAJOR
  • 768 pages
  • Format : Broché
  • 9782266105873

Fanshen

William H. HINTON

10 €

La Révolution chinoise, un des plus grands événements de l’histoire, est d’abord une révolution de paysans.

« Fanshen » est l’ouvrage fondamental permettant, à l’échelle d’un village au sud-est de Pékin, de suivre cette révolution agraire qui devait être, dans la pensée marxiste, l’avant-garde de la révolution mondiale.

Le fermier américain William Hinton, installé en Chine depuis mai 1945 suit, en ce document unique, un processus inéluctable : la chute d’une société millénaire. Par un système de prêts et d’usure, elle aboutissait à la misère et à la famine.

Ce livre, vraie chronique du Moyen Âge, terrorise. C’est la révolte des gueux. Violence que Mao juge nécessaire.

Hinton, envoyé par l’université de Pékin en ce village de la Longue Courbe, se révèle un observateur irremplaçable.

« Fanshen », un des plus grands titres de la collection Terre Humaine, est LE livre sur le communisme chinois.

BIOGRAPHIE DE William H. HINTON

William H. Hinton est né à Chicago en février 1919 d’un père avocat et d’une mère institutrice à Boston. Il fit son premier voyage en Chine en 1937. Objecteur de conscience en 1941 – et comme tel interné dans un camp –, il décide de s’engager à la lecture du premier grand ouvrage d’Edgar Snow sur la Chine communiste. En mai 1945, en tant qu’Office War Informant, il est en Chine au service de l’armée américaine. En 1947, contre le vœu de l’administration américaine, il s’engage, pour l’UNRWA, comme tractoriste au service du gouvernement chinois. De 1948 à 1953, le Gouvernement populaire du Nord de la Chine l’emploie comme instructeur en mécanique agricole. C’est au cours de cette période que l’Université de Pékin l’invite à enseigner l’anglais et à suivre au village de la Longue Courbe (Sud-Est du Chansi) la profonde et violente révolution agraire en cours. De retour aux États-Unis en juillet 1953, son volumineux dossier de notes est saisi à son arrivée par les Services des Autorités fédérales. C’est le temps de McCarthy. Il lui faudra six années d’actions juridiques pour rentrer en possession de ses documents personnels.