Le Désert des Déserts

Détails du livre

  • Date de parution07 Juin 1999
  • Terre Humaine Poche
  • Traduit par : Michèle BOUCHET-FORNER
  • 480 pages
  • Format : Broché
  • 9782266096560

Le Désert des Déserts

Wilfred THESIGER

8,50 €

L’hebdomadaire The Observer a réalisé un sondage auprès des dix plus remarquables explorateurs britanniques : « Quel est donc le plus grand explorateur contemporain ? » Réponse unanime : Wilfred Thesiger.

Le Désert des Déserts est le livre d’un homme auquel on ne peut s’attacher sans évoquer Lawrence. Thesiger a dirigé, dans le sud de l’Arabie Saoudite, une expédition extraordinaire à la limite de la survie. Un des grands exploits de l’homme.

Naturaliste, ayant vécu entièrement avec les Arabes du désert, il nous décrit ses expéditions et cette société bédouine. Des hommes en haillons, qui n’ont pour tout bien que leur fierté, religieux mais violents, égoïstes mais aussi solidaires et généreux, fatalistes. Leur langue, sous l’action inspirée de Mahomet, a été parlée de la Perse aux Pyrénées. Les conventions que l’Islam prescrit à ses millions de fidèles sont celles-là mêmes des Bédouins dont Thesiger nous fait partager la vie. Ces nomades sont dans le droit fil des Arabes, disciples du Prophète, qui sont à l’origine d’un des plus grands ébranlements de l’histoire humaine.

BIOGRAPHIE DE Wilfred THESIGER

Wilfred Thesiger est né à Addis-Abeba (Éthiopie) en 1910. Après des études à Eton et à Oxford (Magdalene College), il rejoint en 1935 le Sudan Political Service et, à la déclaration de guerre, est détaché auprès de la Sudan Defense Force. Plus tard, il sert en Abyssinie, en Syrie, avec le S.A.S –Special Air Service– , dans le désert occidental, et reçoit le D.S.O. –Distinguished Service Order.
Ses voyages l’ont conduit, au fil des ans – et toujours à pied ou à dos d’animal – dans le sud de l’Arabie, au Kurdistan, au sud de l’Irak, dans l’Hindou Kouch, le Karakoram, au Maroc, en Afrique Centrale et Orientale.
Grande médaille d’or de la Royal Geographical Society, docteur honoris causa de l’Université de Leicester, Wilfred Thesiger fut l’un des derniers grands explorateurs de la prestigieuse tradition britannique. Il est mort en Angleterre le 24 août 2003.