Les lances du crépuscule

Détails du livre

  • Date de parution07 Septembre 2006
  • Terre Humaine Poche
  • 512 pages
  • 9782266161459

Les lances du crépuscule

Philippe DESCOLA

8,50 €

On les appelle Jivaros. Ils préfèrent se dénommer Achuar, les Gens du palmier d’eau. Isolée dans la jungle de haute Amazonie, cette tribu légendaire fut protégée durant des siècles de l’incursion des Blancs par son inquiétante réputation de chasseurs de têtes. Plus qu’une condition de leur indépendance, la guerre est pour ces Indiens une vertu cardinale ; elle donne du prestige, renforce la solidarité, raffermit l’identité ethnique et permet le renouvellement rituel des âmes. Grâce à elle, les Achuar sont encore plusieurs milliers, fiers de leurs traditions et farouchement attachés à leur mode de vie.

Ce livre est une chronique de leur découverte et un hommage à leur résistance. Philippe Descola y relate au quotidien les étapes d’une intimité affective et intellectuelle croissante avec ce peuple dont il a partagé l’existence pendant près de trois années en tant qu’anthropologue.

Ce témoignage exceptionnel sur une manière libre et presque oubliée de vivre la condition humaine tire d’une expérience singulière un enseignement pour le temps présent.

BIOGRAPHIE DE Philippe DESCOLA

Né en 1949 à Paris, Philippe Descola fait des études de philosophie à l’École normale supérieure de Saint-Cloud avant de s’orienter vers l’ethnologie américaniste sous la direction de Claude Lévi-Strauss. Il mène une première enquête chez les Tzeltal du Mexique, puis passe près de trois ans chez les Jivaros de l’Amazonie équatorienne où il retourne, depuis, régulièrement. Parallèlement à ses recherches sur le terrain qui ont déjà fourni la matière d’un livre et de nombreux articles, il se consacre à l’analyse des rapports entre l’homme et la nature dans les sociétés prémodernes auxquelles il vient de consacrer un livre important : Par-delà nature et culture (Gallimard, 2005). Après plusieurs années d’enseignement et de recherche à l’étranger, notamment en Amérique latine et à l’université de Cambridge, il est actuellement directeur d’études à l’École des Hautes études en sciences sociales et professeur au Collège de France où il dirige le laboratoire d’anthropologie sociale. Les lances du crépuscule a paru aux éditions Plon en 1993.