L’été grec

Détails du livre

  • Date de parution06 Décembre 2001
  • Terre Humaine Poche
  • 448 pages
  • Format : Broché
  • 9782266119818

L’été grec

Jacques LACARRIERE

8,20 €

C’est sous les portiques de l’Agora d’Athènes qu’on aimerait lire ou entendre L’Été grec, témoignage passionné, approche vivante de la Grèce, chronique heureuse de vingt années d’amour avec une terre, un peuple et une histoire.
Toutes les Grèce(s) sont contenues ici : celle d’Hésiode et de Sophocle, celle des hymnes byzantins et des chants médiévaux de Digénis, celle des mémoires de Makryannis et des kleftika, ces chants épiques de la guerre d’Indépendance, et celle des poètes et des écrivains d’aujourd’hui.
Il fallait bien ces vingt années de mémoire grecque pour que cette terre si visitée retrouve enfin son vrai visage et nous révèle en sa vie quotidienne, ses gestes, sa langue et ses passions, le fil secret qui relie Eschyle à Séféris, Homère à Elytis, et Pindare à Ritsos.
Mais le plus rare peut-être en ce beau livre où passe un souffle libertaire est que l’érudition de l’auteur n’ait en rien entamé l’étonnement, la jeunesse et l’acuité de son regard.

BIOGRAPHIE DE Jacques LACARRIERE

Né en 1925 à Limoges, Jacques Lacarrière passe son enfance à Orléans puis obtient une licence de lettres et de droit à Paris. En 1950, il part à pied en direction de l’Inde mais s’arrête finalement en Grèce et au Proche-Orient. Il séjourne jusqu’en 1966 à Hydra et Patmos. En 1967, après le coup d’État des colonels en Grèce, Jacques Lacarrière revient en France et s’installe en Bourgogne, sa région d’origine. Écrivain nomade et libertaire, Jacques Lacarrière se nourrit des pays qu’il traverse et publie de nombreux essais (sur Sophocle, Pausanias, Hérodote ou les anachorètes d’Égypte et de Syrie) et des récits de voyages (L’été grec, Plon, 1976). Parallèlement, il traduit et fait connaître la plupart des écrivains et poètes grecs contemporains. Homme de lettres aux multiples activités (radio, journalisme, contes, conférences), Jacques Lacarrière reçoit en 1991 le grand prix de littérature de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre. En 2001, Jacques Lacarrière publie Le dictionnaire amoureux de la Grèce (Plon).
Jacques Lacarrière est décédé le 17 septembre 2005.