La garde blanche

Détails du livre

  • Date de parution02 Octobre 2003
  • Littérature - Best
  • Traduit par : Claude LIGNY
  • 320 pages
  • Format : Broché
  • 9782266137911

La garde blanche

Mikhaïl BOULGAKOV

7,40 €

L’année 1918 touche à sa fin. En Russie, plus que partout ailleurs, elle a été terrible. Des milliers de personnes se sont réfugiées à Kiev où gronde la guerre civile, et où les bolcheviks – grâce aux autorités allemandes – n’ont pas encore droit de cité.
Chez les Tourbine, l’histoire et le temps sont abolis. On essaie de vivre comme avant. Et on est prêt à se battre pour défendre la ville… Aussi, le 14 décembre, lorsque les troupes ukrainiennes déferlent sur Kiev, tous les hommes de la famille rejoignent leurs unités.
Mais comment lutter contre une armée formée dans l’ombre et dirigée par un être invisible, objet de mille rumeurs confuses, parodie d’Antéchrist ?

BIOGRAPHIE DE Mikhaïl BOULGAKOV

Mikhaïl Boulgakov est né à Kiev en Russie en 1891, dans une famille d’intellectuels. Il fait des études de médecine et travaille comme médecin sur le front de 14-18 puis comme médecin de campagne. Abandonnant son métier, il part s’installer à Moscou en 1921 où il commence à écrire. Ses premiers écrits, des récits fantastiques, portent un regard critique sur le nouveau régime soviétique : La diabolade (1925), Les œufs fatals (1926). Toutefois, dans La garde blanche (1925), il met en lumière le caractère inéluctable de la révolution d’Octobre. L’adaptation théâtrale de La garde blancheLes jours des tourbines (1926) – remporte un grand succès. Mais, sur quatorze pièces, seules cinq seront jouées de son vivant. Mikhaïl Bougalkov subit de plein fouet la censure politique et on lui confie à partir de 1930 un poste de subalterne dans un théâtre officiel. De cette douloureuse expérience naîtra son chef-d’œuvre, Le maître et Marguerite. L’écriture de ce texte s’étend sur une dizaine d’années et s’achèvera quelques jours avant sa mort à Moscou en 1940. Le maître et Marguerite, récit du séjour de Satan à Moscou dans les années 1920 et d’un amour passionné, ne sera publié pour la première fois qu’en 1966. Depuis, Mikhaïl Boulgakov est reconnu comme l’un des romanciers et dramaturges marquant de la littérature du XXe siècle.