Les choses

Détails du livre

  • Date de parution18 Octobre 2006
  • Littérature - Best
  • 160 pages
  • 9782266170123

Les choses

Georges PEREC

5,95 €

Dans ce récit si simple et si uni qu’il convient d’en souligner l’originalité profonde, Georges Perec tente, le premier avec cette rigueur, de mettre au service d’une entreprise romanesque les enseignements de l’analyse sociologique. Il nous décrit la vie quotidienne d’un jeune couple d’aujourd’hui issu des classes moyennes, l’idée que ces jeunes gens se font du bonheur, les raisons pour lesquelles ce bonheur leur reste inacessible – car il est lié aux choses que l’on acquiert, il est asservissement aux choses. « C’est qu’il y a [dira Georges Perec] entre les choses du monde moderne et le bonheur, un rapport obligé… Ceux qui se sont imaginé que je condamnais la société de consommation n’ont vraiment rien compris à mon livre. Mais ce bonheur demeure possible ; car, dans notre société capitaliste, c’est : choses promises ne sont pas choses dues. »

BIOGRAPHIE DE Georges PEREC

Georges Perec, est né à Paris le 7 mars 1936 de parents juifs polonais. Son enfance, marquée par la mort de son père à la guerre de 1940 et de sa mère, déportée, se déroule au sein de sa famille paternelle. Il abandonne ses études de lettres et de psychologie en 1954 pour une carrière littéraire qui débute véritablement dix ans plus tard avec la publication des Choses et Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?, en 1966. Il rejoint l’OuLiPo, l’atelier d’écriture expérimentale de Raymond Queneau et publie, en 1967, Un homme qui dort, puis, en 1969, La disparition, son célèbre roman écrit sans la lettre e. Auteur de textes empreints de sociologie et de psychanalyse, comme La boutique obscure et Espèces d’espaces, Georges Perec tentera également d’élaborer une grande œuvre autobiographique qu’il ne terminera jamais mais que l’on retrouve dans W ou le souvenir d’enfance et Je me souviens, un texte où, avec le roman majeur qu’est La vie mode d’emploi, prix Médicis 1978, cet écrivain passionné du quotidien cherche à dresser l’inventaire du monde réel.

Georges Perec est mort à Ivry en 1982.