L’Oeil de l’espadon

Détails du livre

  • Date de parution06 Avril 2017
  • Littérature - Best
  • 160 pages
  • 9782266267113

L’Oeil de l’espadon

Arthur BRÜGGER

5,95 €

Les mains dans le poisson, du matin au soir, à évider-écailler : Charlie commence à s’y faire, l’habitude. Et puis, au Grand Magasin, tout le monde l’aime bien, Charlie. La jolie Natacha, du rayon fromagerie et dont il rêve en secret, le lui répète assez : c’est un gentil garçon. Pas dégourdi, un rien naïf, mais gentil. Avec Émile, du niveau zéro, celui de la poubelle, il approchera les coulisses du système… Et si, pour un être simple, tout est noir ou blanc, les clients, les produits, les collègues, ils forment une famille, comme Charlie n’en a jamais eu. De celles qui gâchent tout, éventuellement. N’est pas toujours imbécile celui que l’on croit…

« La force du récit, et sa poésie, résident pour beaucoup dans sa tonalité : c’est la voix de Charlie qui nous porte, une voix entière, maladroite, pleine encore des rêves de l’enfance, de ses joies, de ses tristesses. »Le Courrier (Suisse)

« Après l’avoir observé à travers le regard innocent mais en même temps méticuleusement documenté de Charlie, vous ne pourrez plus voir le rayon poissonnerie de votre supermarché avec les mêmes yeux. »Véronique Rossignol –Livres Hebdo

CITATION(S) DE PRESSE

« La force du récit, et sa poésie, résident pour beaucoup dans sa tonalité : c’est la voix de Charlie qui nous porte, une voix entière, maladroite, pleine encore des rêves de l’enfance, de ses joies, de ses tristesses. »Le Courrier
« C’est un roman d’apprentissage bien tourné que signe Arthur Brügger. »letemps.ch
« Après l’avoir observé à travers le regard innocent et sans surplomb mais en même temps méticuleusement documenté de Charlie, vous ne pourrez plus voir le rayon poissonnerie de votre supermarché avec les mêmes yeux. »Véronique Rossignol, Livres Hebdo

BIOGRAPHIE DE Arthur BRÜGGER

Arthur Brügger, né en 1991, vit et travaille à Lausanne. Diplômé de l’institut littéraire suisse, il
compte parmi les lauréats du prix du Jeune Écrivain 2012, pour sa nouvelle Trompe-l’oeil, parue en recueil chez Buchet-Chastel (prix du Jeune Lecteur). Il publie divers textes dans des revues, recueils et anthologies. Son premier récit, Ciao Letizia, est édité en 2012 par les éditions Encre fraîche à Genève. Vient ensuite L’œil de l’espadon, paru en 2015 aux Éditions Zoé. Il partage son temps entre l’écriture, la musique (pianiste dans un groupe indépendant, Brachoï) et un poste de coordinateur éditorial au musée de l’Élysée.