Si ma tante en avait

Détails du livre

  • Date de parution28 Juin 2012
  • San-Antonio
  • 256 pages
  • 9782266226530

Si ma tante en avait

SAN-ANTONIO

6,30 €

« Si ma tante en avait eu, les choses se seraient passées autrement. Ce livre n’aurait pas eu lieu, mon éditeur aurait donc été en faillite, plusieurs centaines d’ouvriers du livre seraient allés grossir la cohorte des chômeurs, l’économie française n’y aurait pas résisté, la pauvre, tant déjà qu’elle boite. La révolution en aurait consécuté. Là-dessus la Russie nous praguait dans la foulée, histoire de rétablir l’ordre. Ce que voyant, les Ricains s’annonçaient pour “pas de ça, Lisette !”. Conflit mondial, bombes nucléaires énuclantes et découillantes. Fin de la vie sur la planète. Point à la ligne. Voilà, brièvement résumé, ce qui se serait passé si ma tante en avait eu. En outre, si ma tante en avait eu, on l’aurait appelée “mon oncle”, pas vrai ? Heureusement, ma tante n’en avait pas. Par contre San-antonio et Béru, eux, en avaient. Et des grosses comme ça, viens voir ! »

@ Titre disponible en version numérique

BIOGRAPHIE DE SAN-ANTONIO

Frédéric, Charles, Antoine Dard est né le 29 juin 1921 à Bourgoin-Jallieu chez sa grand-mère. Fils d’un ouvrier, Francisque, et d’une fille de paysans, Joséphine-Anna Cadet, Frédéric déménage à Lyon dans les années trente quand l’entreprise familiale de chauffage central s’effondre. Son oncle, gardien de nuit, lui permet de rencontrer le fondateur des éditions du Lugdunum et directeur du Mois de Lyon, Marcel E. Grancher. Grâce à cet homme, il écrit ses premiers articles puis publie son premier livre, La peuchère, en 1940. Deux ans plus tard, il épouse Odette Damasin, dont il aura deux enfants, et s’installe en banlieue parisienne, aux Mureaux. Après des années difficiles où il écrit des romans à la chaîne pour survivre, Frédéric Dard fait une deuxième rencontre décisive, celle du fondateur des éditions Fleuve Noir, Armand de Caro. Le personnage-pseudonyme San Antonio, né en 1949, va désormais connaître la fortune et la gloire : 400 romans publiés, 250 millions de livres vendus et des succès sans précédent comme L’Histoire de France vue par San Antonio (1964) et La vieille qui marchait dans la mer (1988). Après une tentative de suicide et un divorce dans les années soixante, Frédéric Dard s’établit en Suisse et épouse en 1969 Françoise de Caro, qui lui donnera une fille. L’œuvre colossale de Frédéric Dard se complète de collaborations au théâtre, à la télévision et au cinéma. San Antonio est devenu plus célèbre que son créateur et s’inscrit dans l’imagerie populaire. Après avoir conquis plusieurs générations, « le plus paisible des tourmentés, le plus suave des violents, le plus joyeux des ravagés » comme il se définissait lui-même, se fait débarquer de la vie le 6 juin 2000.

Tous les livres de SAN-ANTONIO

Titre des anne?es 1970 a? rede?couvrir avec un nouvel habillage graphique, une langue de San-Antonio encore plus savoureuse et de?jante?e, unique ! [...] Lire la suite
Thriller / Policier / Polar