Êtes-vous prêts à taquiner la langue franÇaise avec San Antonio ?

1 LISEUSE et des LIVRES À GAGNER !
Le 30 mars dernier vous taquiniez la langue française à la
manière de Frédéric DARD en réécrivant la phrase suivante :

« La première fois qu’Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide. Elle lui déplut, enfin. Il n’aima pas comment elle était habillée. » Aragon, Aurélien

Le 1er remporte une liseuse et des livres et ce ne sont pas des salades.
Les 2e, 3e, 4e et 5e recevront des livres, ces petits veinards, quel bol !

 

Pour consulter le règlement, veuillez suivre ce lien.

LES AUGUSTES GAGNANTS SONT :
« Au premier zieutage, Bérénice débecta Aurélien. Sa terrine ne lui parut pas de la première fraîcheur. C’est pas demain qu’il allait lui faire le coup de la torpille nippone. Côté sape, elle aurait fait concurrence à la Bertille. »
JEAN-FRANÇOIS AMPILHAC
« Cette première fois, Aurélien ressentit pour Bérénice ce que les politiciens ressentent pour la sincérité : un profond rejet. ».
GAELLE HEGNEY
« La première fois qu’Aurélien mata Bérénice, il la trouva bonne… à être élue Miss Mochetés. Bref, elle lui court-circuita sa libido. Et puis, sa façon de se saper était vraiment à gerber ! »
JEAN-CLAUDE REY
« Ze firstetime ou Aurélien zieuta Bérénice il trouva qu'elle ressemblait a Berthe , la baleine du Gravos. Elle portait une robe faite dans les rideaux de madame Pinuche. »
J.-R. GARCIA
« A la première voyure Aurélien pensa de Bérénice : quel pou cette sauterelle ! Elle le débecta direct. Il la trouva même fagotée comme un jambon. »
J.-L. ALONZO